ThieyDakar

Cerveau : les vertus de l’oubli

L’oubli est un élément essentiel à l’intelligence humaine car il permet de se concentrer sur ce qui est important. Une mémoire efficace ne se conçoit pas comme une accumulation de données : la conservation d’informations trop précises peut en effet s’avérer contre-productive.

En général, on considère qu’une bonne mémoire permet de retenir de nombreuses informations sur une longue période. En neurobiologie, ces problèmes révèlent souvent des pathologies. Mais l’oubli reste indispensable au bon fonctionnement du cerveau. C’est ce que rappellent deux chercheurs de l’université de Toronto dans un nouvel article paru dans Neuron, où ils dressent un parallèle entre la mémoire humaine et la mémoire artificielle.

Le cerveau ne fait pas que du stockage de données, il s’évertue aussi à les effacer. Comme l’explique Blake Richards, l’un des deux chercheurs, « il est important que le cerveau oublie des détails non pertinents et se concentre plutôt sur les choses qui vont aider à prendre des décisions dans le monde réel ». D’après les auteurs, l’objectif de la mémoire n’est pas de transmettre l’information la plus fidèle, mais plutôt d’optimiser la prise de décision en ne conservant que celles de valeur.

L’oubli est aussi important que le souvenir

Certains mécanismes favorisent la perte de mémoire. L’un d’eux consiste à affaiblir, voire éliminer, des connexions synaptiques entre neurones qui servent à coder la mémoire. Un autre mécanisme en génère de nouveaux à partir de cellules souches : quand les neurones s’intègrent dans l’hippocampe, les nouvelles connexions remodèlent les circuits existants, ce qui rend plus compliqué l’accès à certaines informations. Ceci expliquerait pourquoi les enfants, chez qui l’hippocampe produit plus de nouveaux neurones, oublient beaucoup d’informations.

L’oubli permet de s’adapter à de nouvelles situations en laissant de côté des informations datées et trompeuses qui ne sont pas forcément utiles dans un environnement qui a changé. « Si vous essayez de naviguer dans le monde et que votre cerveau émet constamment de multiples souvenirs conflictuels, cela rend plus difficile une prise de décision éclairée » explique Blake Richards.

Par Marie-Céline Jacquier, Journaliste/ futura-sciences

Vous pouvez Laisser un commentaire, ou un rétrolien depuis votre propore site.

Leave a Reply

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to credit repair, web design st louis and seo company