ThieyDakar

« La poésie est un élément fondateur de développement d’un pays » (Poète Amadou Lamine Sall)

poesie

La poésie doit continuer à assumer sa cargaison de cris qu’elle débarque sur le quai des injustices et des jours sans pain ! Cette déclaration a été fait lundi, 11 juillet 2016 à Dakar par le poète Amadou Lamine Sall, lors de la 9ème édition des rencontres poétiques internationale de Dakar.

Cette occasion a permis à M. Sall de lancer un appel à l’Etat pour défendre les poètes porteurs de voix, d’amour et d’espérance, qui donnent le prestige facile aux gouvernants.  Et qui, en retour, n’ont que la dignité des mendiants avec comme repas des rats grillés et sans sel, dit-il.

Selon lui, la poésie est un élément fondateur de développement de tout pays, il a déclaré : « Il n’existe point, en effet, de pays sous développés, mais des femmes et des hommes sous développés, c‘est à dire sans éducation  et sans culture. On ne bâtira pas une démocratie dans la pauvreté de l’esprit ! Il nous faut donner des gages à la connaissance, la création et au respect de la pensée. Ce pays doit à ses artistes, créateurs et intellectuels n’a ni un nom ni un prix ».

L’Etat doit assumer et organiser la sécurité des artistes, précise-t-il. La culture est nécessaire au développement et au salut d’un pays, a ajouté M. Sall.

C’est ainsi, le poète Amadou Lamine Sall invite tous les acteurs de la société à revenir vers la poésie, pour que Dieu revienne vers eux. Cette poésie ne doit pas être seulement écrite, chantée. Elle doit être vécue. Elle est à la fois une extase physique et une extase mystique. C’est une âme, explique M. Sall.

IL a aussi souligné dans son allocution, que la poésie n’a pas choisi l’avenir mais l’éternité. Elle nous devance comme Senghor nous devançait. En ce sens, il appelle tous les artistes créateurs à battre pour que le Sénégal  reste un grand pays fidèle à ses traditions d’accueil et de rayonnement culturel et artistique, même si la poésie n’attend pas grand-chose d’une réalité économique et politique qui lui est indifférente. C’est aux artistes de prendre leur destin en main pour qu’ils soient contagieux a-t-il-indiqué.

La poésie vivra ! A indiqué M. Sall au terme de ses propos.

Au cours de cette 9ème édition des rencontres poétiques internationale de Dakar, des prix ont été décernés aux éminents poètes, tels : Serigne Modou Kara Mbacké a obtenu le grand prix d’honneur de la poésie de la maison africaine de la poésie internationale, le prix de la MAPI (Maison Africaine de la Poésie Internationale), décerné au Pr. Samba Ndiaye et le Grand prix de la poésie Léopold Sédar Senghor, attribué  au poète Ibrahima Sall.

ND et MW La Rédaction SENTV.info

Vous pouvez Laisser un commentaire, ou un rétrolien depuis votre propore site.

Leave a Reply

SENTV.info Administrateur Général - Directeur de publication : Mohamed WAGUE
Tel: (+221) 77 921 44 45 - 77 506 40 45 - Mail : redaction@sentv.info - commercial@sentv.info
info@amwsentv.com - info@sentv.info - Copyright © 2009 - 2016 Mohamed WAGUE
Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to credit repair, web design st louis and seo company