ThieyDakar

Le film de l’arrestation d’Amy collé Dieng à Dakar Plateau ! c’est son mari qui a été d’abord mis aux…

En attendant d’y revenir amplement, dakarposte tient que la chanteuse Amy Collé Dieng est entre les mains de la police. Comme nous l’annoncions, les limiers, qui se sont lancés à ses trousses, l’ont repéré à où elle a été finalement cravaté.
A noter que c’est son mari qui a été d’abord mis aux arrêts par les policiers avant qu’elle ne tombe dans la nasse. C’était une ruse des limiers pour l’attirer vers eux. Elle a fini par mordre.

Dans un enregistrement-audio, diffusé sur les réseaux sociaux, elle s’en est violemment prise au Président de la République, Macky Sall.
La mise en cause risque gros. Elle pourrait être poursuivie pour offense au Chef de l’État

Arrêtée par la Dic : Ami Collé risque jusqu’à 2 ans
Si le Procureur retient les infractions d’offense au chef de l’État et l’injure publique, la chanteuse Amy Collé risque jusqu’à un emprisonnement de 2 ans ferme.

Le délit d’offense au chef de l’État est régi par la loi n° 77-87 du 10 août 1977 reprise par l’article 254 du Code pénal sénégalais.

Cet article dispose que « l’offense au Président de la République commis par l’un des moyens de diffusion publique (la radiodiffusion, la télévision, le cinéma, la presse, l’affichage, l’exposition, la distribution d’écrits ou d’images de toutes natures, les discours, chants, cris ou menaces proférés dans des lieux ou réunions publics, et généralement tout procédé technique destiné à atteindre le public) est punie d’un emprisonnement de six mois à deux ans et d’une amende de 100.000 à 1.500.000 francs ou de l’une de ces deux peines seulement ».

C’est une infraction logée dans la rubrique des délits contre la chose publique. C’est pourquoi le Procureur de la République, « avocat de la société », doit s’autosaisir en cas d’offense au chef de l’État.

Quant à l’injure, c’est un délit prévu par l’article 258 du Code pénal qui dispose que toute expression outrageante, tout terme de mépris relatif ou non à l’origine d’une personne, toute invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait est une injure ».

L’article 262 ajoute que l’injure sera punie d’un emprisonnement d’un à trois mois et d’une amende de 20.000 à 1 00.000 francs, ou de l’une de ces deux peines seulement.

Auteur: Seneweb News – Seneweb.com

Les éléments de la Division des investigations criminelles ont mis la main sur la chanteuse Ami Collé Dieng. De sources sûres, Seneweb a appris que la chanteuse, coupable d’avoir proféré des propos outrageants envers le chef de l’Etat dans un enregistrement audio qui fait le buzz sur les réseaux sociaux, a été arrêtée à Dakar Plateau.

Elle est actuellement dans les locaux de la Division des investigations criminelles où elle subit présentement l’interrogatoire des enquêteurs. Seneweb vous reviendra… Pour rappel, dans la matinée de ce jeudi, sur instruction du Procureur de la République, la chanteuse était activement recherchée par la Dic.

Un détachement de la Brigade de recherche et d’interpellation de cette entité de la police judiciaire a été dépêché à son domicile à Yeumbeul, mais les policiers ne l’ont pas trouvé sur place. Le maitre des poursuites a, en effet, envoyé un soit-transmis au commissaire Ibrahima Diop, patron de la Dic, avec pour instruction de rechercher et d’arrêter la chanteuse

Seneweb.com

Vous pouvez Laisser un commentaire, ou un rétrolien depuis votre propore site.

Leave a Reply

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to credit repair, web design st louis and seo company