ThieyDakar

Ngary Ngom, membre du Secrétariat Exécutif de la Cojer nationale « Y en a marre et des jeunes de Khalifa veulent saboter la fête du 4 avril et ça… »

Il faudrait considérer l’appel du mouvement ‘’Y’en a marre’’ comme un leurre. A en croire Ngary Ngom, membre du Secrétariat Exécutif de la Cojer nationale, « plutôt que le 7 avril, ils ont planifié une série d’actions en complicité avec les jeunes de Dakar le 4 avril, juste saboter la fête nationale. Mais, nous n’allons pas rester les bras croisés et les faire face », compte réagir Ngary Ngom, le chargé de communication d’Alioune Sarr, Ministre du Commerce. Membre du secrétariat exécutif de la Cojer nationale, Ngary réagissait au détour d’une activité dans son terroir natal où il était le parrain d’une activité de don de matériels à des élèves de sa commune. L’appel de Y en a marre, pour le 7 avril, n’est qu’une diversion. « Leur plan, c’est de saboter la journée du 4 avril qui est une fête républicaine. Ils sont en train de regrouper des jeunes des communes de Dakar pour les monter contre le président. Mais les jeunes de l’APR vont faire face, car, ‘’Y en a marre’’ ne peut pas et ne doit pas porter la voix de la jeunesse du Sénégal. C’est un groupe de jeunes corrompus qui œuvrent dans l’irresponsabilité et dans l’ignorance de nos valeurs républicaines. On les connait  » ay door kattt lagnou » (ndlr : vendeurs d’illusions) et cela est manifestement connu des sénégalais », a martelé Ngary Ngom dans sa commune de Notto Diobass. Membre actif de la Cojer, le chargé de communication d’Alioune Sarr a profité de cette occasion pour rappeler ses camarades à l’ordre s’ils veulent sortir victorieux des joutes prochaines. « Deux choses risquent de nous couter cher : les manquements d’ordre communicationnel des responsables et le manque de discipline notoire qui règne au sein du parti », énonce-t-il. « A l’APR, il faut reconnaitre que qu’il règne un problème majeur de discipline de parti. Malgré l’appel et les instructions de notre chef de parti à l’occasion de la dernière université républicaine, il y’a deux responsables dans notre parti qui continuent de soutenir manifestement Marième Thiam Babou, juste pour affaiblir et combattre Thérèse Faye. Cela cause un grand désordre dans la Cojer et c’est devenu inacceptable. Il ne se passe plus un mois sans heurts entre principaux membres d’un seul et même parti. Nos camarades de Benno Bokk Yakaar risquent d’en rire sous cape. C’est pourquoi nous demandons vivement au Président une intervention immédiate afin que cessent ces querelles inopportunes. Car, aujourd’hui, l’urgence se trouve autour de l’unité du parti et de BBY, afin de travailler plus efficacement à une majorité confortable aux législatives à venir et pour un second mandat de notre candidat dès le 1er tour. En effet, combattre la Cojer revient à combattre la seule structure active du parti qui, régulièrement, accompagne et anime le parti, défend partout le bilan de Macky Sall et son gouvernement », théorise le responsable politique de Notto Diobass. Ngary Ngom de poursuivre, en émettant cependant quelques réserves : « Par contre, si à travers la Cojer nationale, le Président ne veille pas sur la mobilisation et ne soutient pas sa jeunesse, surtout celle de Dakar, le réveil risque d’être brutal. Avec l’emprisonnement de Khalifa Sall, tout responsable politique qui dit au président que, pour les législatives, le combat est gagné d’avance à Dakar, ne lui dit pas la vérité. Il y a bien combat et nous ne pouvons l’emporter que dans l’unité et la discipline au sein du parti et dans le Benno, et ceci, malgré un bilan largement positif presque sur tous les plans pour les 5 ans au pouvoir ».

Source : SENTV.info

Vous pouvez Laisser un commentaire, ou un rétrolien depuis votre propore site.

Leave a Reply

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to credit repair, web design st louis and seo company