ThieyDakar

Remise des cahiers de doléances La CNTLS boycotte le Palais

La Confédération Nationale des Travailleurs Libres du Sénégal (CNTLS) a décidé cette année de ne pas participer à la traditionnelle cérémonie de remise des cahiers de doléances auprès Président de la République du Sénégal. L’annonce a été faite hier par Pape Mamadou Kane, secrétaire général de la (CNTSL).

Depuis des décennies, pendant chaque fête du Travail, des syndicats déposent des cahiers de doléances sur la table du Président de la République. Mais force est de constater, que ces revendications ne sont pas toujours satisfaites. C’est dans cette logique, que les travailleurs affiliés à la confédération nationale des travailleurs libres du Sénégal décident de boycotter la cérémonie de remise des cahiers de doléances. Selon Pape Mamadou Kane « cette année nous n’allons pas déposés les cahiers de doléances pour la bonne et simple raison car depuis 40 ans on dépose des cahiers de doléances qui n’ont rien donné ». Cela suffit pour les camarades de Mamadou Kane de se rencontrer pour faire un diagnostic sans complaisance de tous les problèmes rencontrés dans le cadre de leur travail et aussi aspirer pour le bien être social de leurs camarades. Après avoir assisté à la conférence sociale mondiale, la CNTLS se réjouit des engagements pris par le Chef de l’Etat pour revoir en hausse les rémunérations des retraités. Ce syndicat souhaite que ces engagements soient réalistes et réalisables car les travailleurs attendent beaucoup de l’Etat Mamadou Kane opte pour des négociations constructives et entre le gouvernement et les syndicats dans le but d’améliorer les conditions de vie des travailleurs surtout dans le secteur de l’éducation et de la formation. Selon Pape Mamadou Kane secrétaire général du Syndicat Démocratique des Enseignants Libres du Sénégal et coordonnateur de la CNTLS « depuis la signature du pacte de stabilité sociale, on attend du Gouvernement la mise en place d’un dispositif pour évaluer le gab concernant les retards matérialisés ». Il s’agit entre autres de la validation de 2/3 et un budget de 5 milliards a été dégagé pour prendre en charge certaines préoccupations des travailleurs en ce qui concerne l’alignement, a fait savoir Pape Mamadou Kane. La CNTLS dénonce le retard des actes de validation dans le secteur de l’éducation qui ne se justifie pas. Ces actes sont des éléments administratifs que l’enseignant doit disposer pour pouvoir avancer dans sa carrière. D’après Monsieur Kane, après avoir sillonné le tour du Sénégal, il y’a des enseignants qui doivent partir en retraite d’ici 2014 et qui n’ont pas encore reçu leurs actes de validation. En 2015, le Gouvernement avait pris l’engagement à travers une loi de finance rectificative à dégager plus de 800 millions pour viabiliser l’ensemble des Zac des régions, mais jusqu’à présent rien n’est fait affirme Pape Mamadou Kane. La CNTLS dénonce ce manque de volonté politique de la part de l’Etat à pouvoir respecter ses engagements.

Source : SENTV.info

Vous pouvez Laisser un commentaire, ou un rétrolien depuis votre propore site.

Leave a Reply

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to credit repair, web design st louis and seo company