ThieyDakar

Violences inouïes entre jeunes de la Cojer Mme Babou Marème Thiam placée en garde à vue ce jeudi

On peut désormais mettre un nom sur les jeunes (ir)responsables de la Cojer qui, pour un oui ou un non, se mettent à se jeter des pierres, et du coup, ternissent l’image du parti présidentiel. Marème Thiam Babou, l’ennemi juré de Thérèse Faye est convoquée, ce jeudi, par le procureur de Fatick pour être auditionnée sur les développements des violences qui ont eu cours face à l’autre camp, c’était le 7 novembre 2016, soit 4 mois jour pour jour. Pour avoir répondu tardivement au Tribunal régional, Marème Thiam Babou est en garde-à-vue dans la gendarmerie de Fatick, en attendant d’être auditionnée demain, jour choisi par le juge. L’initiatrice de ‘’Ma carte, mon choix’’ a toujours clamé que Thérèse Faye est atteinte par l’âge et donc n’est plus habilitée à diriger le poste de coordonnatrice de la Cojer. Il a fallu que le chef de l’Etat, depuis l’université de la Cojer à Mbour, sifflât la fin de la récréation en maintenant la directrice de la Case des Tout-Petits à son poste et ceci jusqu’en 2019. Il n’avait oublié d’indiquer que ces évènements malheureux ne se devraient plus se reproduire et qu’une enquête était ordonnée pour situer les responsabilités. ‘’Et gare aux fautifs !’’, avait-on menacé du côté des instances de l’APR. Avec cette convocation de l’ennemi de Thérèse Faye, on semble trouver les instigateurs de telles violences. Mais pourquoi n’a-t-elle pas attendu chez elle pour répondre à la convocation au lieu de passer la nuit à la gendarmerie ? A cette question, l’époux de la jeune dame répond : « Le commandant a estimé que pour plus de sécurité, on lui a suggéré de passer la nuit entre les mains des pandores, mais elle serait dans de bonnes conditions », rassure le mari désemparé avec la convocation de la mère de ses enfants. Peut-être qu’en voulant situer les responsabilités sur cette violence, les autorités veulent respecter à la lettre les instructions du président qui ne souhaite plus revivre une situation pareille, c’est-à-dire le spectacle désolant et hideux des casses que les jeunes de la Cojer montraient aux sénégalais. Aujourd’hui, c’est la responsable de la Cojer, version rébellion, qui est convoquée et l’on espère que le camp de Thérèse puisse aussi répondre pour situer entièrement les responsabilités et faire preuve d’équilibre dans la gestion de de dossier devenu une affaire d’Etat depuis que le procureur s’en est mêlé. L’autre information liée à la convocation, c’est que le projet ‘’Ma carte, mon choix’’ institué par Marème Thiam Babou risque d’en pâtir. Créé dans le but de susciter une vague d’admirations auprès des citoyens pour qu’ils s’inscrivent massivement sur les listes et de réélire Macky, ce projet se trouve aujourd’hui orphelin, du moins, le temps que son initiatrice sorte des mains de dame justice.

Source : SENTV.info

Vous pouvez Laisser un commentaire, ou un rétrolien depuis votre propore site.

Leave a Reply

Powered by WordPress | Designed by: seo services | Thanks to credit repair, web design st louis and seo company